Médias sociaux :    

Contact :

© 2018 La Simplificatrice.

join us

 for the 

PARTY

Recipe Exchange @ 9pm!

Sépaq

13/12/2017

 

 

Je faisais, auparavant, partie de ces gens qui maudissent l’hiver dès octobre et dépriment jusqu’en mai. Un jour que je pestais, une fois de plus, contre la saison froide sur les médias sociaux (un passe-temps national pour bien des Québécois), quelqu’un m’a répondu que me plaindre ne changerait pas la situation. Et que c’était simplement désagréable. J’ai dû lui donner raison. Qu'à cela ne tienne : si je ne pouvais empêcher la neige de tomber, peut-être que je pouvais apprendre à moins la détester.

 

J’ai questionné, autour de moi, les amoureux de l’hiver. Comment pouvaient-ils être heureux de voir leur voiture ensevelie sous la neige et d'enfiler des tonnes de vêtements avant de mettre le nez dehors? Mis à part quelques drogués de Netflix contents d’avoir une bonne raison de rester à ne rien faire dans leur salon, la réponse était unanime. Les adeptes de l’hiver sont adeptes de sports d’hiver.

 

Tourner en rond sur une patinoire, friser la mort en dévalant les pentes, me geler le cerveau à vélo… J’avoue avoir eu du mal à trouver chaussure à mon pied. Heureusement pour moi, ma belle-famille adore le plein air et a eu la patience de m'apprendre le ski de fond et la raquette. Et la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) me permet de bouger tout en appréciant les paysages hivernaux et en prenant un bon bol d’air frais.

 

 

Qu’est-ce que la Sépaq?

 

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) englobe le réseau Parcs Québec, les réserves fauniques du Québec ainsi que les centres touristiques du Québec.

 

J’ai, personnellement, un faible pour les parcs nationaux, qui sont des aires protégées visant à encourager la population à se rapprocher de la nature tout en respectant cette dernière. Ces parcs sont donc aménagés de façon à nuire le moins possible à la faune et à la flore. Je crois toutefois que tous les sites de la Sépaq méritent d’être connus.

 

En hiver, on peut y faire, entre autres, de la raquette, du ski de fond, du ski Hok (un croisement entre le ski de fond et la raquette), du ski nordique (ski en sentiers balisés, mais non tracés), du ski hors-piste, de la randonnée hivernale, du vélo à pneus surdimensionnés (fatbike), de l’observation de la faune, de la pêche blanche, de la glissade, du patin à glace… Bref, ce n’est pas le choix qui manque!

 

 

Comment ça fonctionne?

 

Bien que de nombreuses activités soient gratuites, d’autres sont payantes. Il s’agit de consulter le site Web de l’endroit à visiter, sous l’onglet « Tarification ». Dans tous les cas, il faut s'acquitter des droits d’accès au parc, qui sont de 8,50 $ par jour par adulte. Si vous avez la piqûre et que vous comptez explorer différentes régions du Québec, il est préférable d’acheter une carte annuelle au coût de 76,50 $. Si vous avez jeté votre dévolu sur un seul parc, il est finalement possible de vous procurer une carte annuelle pour ce parc au coût de 42,50 $. Puisque la Sépaq désire rapprocher les jeunes de la nature, l’accès est toujours gratuit pour les 17 ans et moins.

 

Si vous ne possédez pas tout le nécessaire pour pratiquer une activité, sachez que de nombreux parcs louent de l’équipement. Et c’est généralement gratuit pour les 17 ans et moins. Il peut être judicieux d’opter pour la location puis, si l’engouement dure, d’acheter ensuite ses propres skis, raquette, etc. Il n’y a rien de plus triste que de voir de l’équipement sportif amasser la poussière et gruger inutilement de l'espace.

 

Évidemment, tout ce qui entre dans la catégorie « hébergement » doit faire l’objet d’une réservation. C’est notamment le cas du camping (oui, il est possible de camper en hiver!), de la location de chalet, de refuge ou de yourte, ainsi que de la location de chambre d’auberge ou de gîte. Les prix peuvent varier d’un parc à l’autre ainsi qu’en fonction des dates choisies.

 

 

Pourquoi opter pour la Sépaq?

 

Chaque dollar facturé pour l’accès aux sites de la Sépaq est réinvesti afin de conserver ces territoires protégés et d’en faire découvrir les richesses au public. Ainsi, à chaque visite, vous investissez dans l’avenir des parcs nationaux et dans la préservation de la faune et de la flore.

 

Puisque la Sépaq met tout en œuvre pour protéger la nature et ses occupants, les environnements qu’elle propose sont à la fois aménagés et sauvages. Il n’est donc pas rare d’apercevoir, lors d’une excursion ou d’un séjour, différents spécimens de la faune locale.

 

J’aime personnellement beaucoup l’expérience de location « tout-en-un », qui permet de s’adonner à de nombreuses activités sans encombrer son chez-soi avec une panoplie d’articles de sport. Il s’agit de se procurer les vêtements appropriés (que l’on pourra réutiliser), et le tour est joué.

 

 

Comment économiser?

 

La Sépaq propose quelques astuces pour économiser.

 

Comme je l’ai déjà mentionné, les 17 ans et moins accèdent sans frais aux sites et de l’équipement leur est souvent prêté. S’ils sont accompagnés d’un adulte, ils peuvent aussi sillonner gratuitement les sentiers de raquette et de ski de fond. Les adultes peuvent épargner sur les frais d’accès en se procurant une carte annuelle et réduire leurs dépenses de ski de fond en achetant un abonnement ou un carnet de 12 billets. Les aînés ont, pour leur part, droit à plusieurs promotions.

 

Vous avez envie d'un séjour à la Sépaq? Surveillez les dates de haute et de basse saison (qui peuvent varier d’un endroit à l’autre). Si vous êtes du type spontané, vous pouvez aussi consulter les offres de dernière minute. L’accès aux sentiers est gratuit pour tous avec l’hébergement.

 

 

Pour en savoir plus…

 

Site Web : https://www.sepaq.com/

Facebook : https://www.facebook.com/reseausepaq

Instagram : https://www.instagram.com/ReseauSepaq/

Twitter : https://twitter.com/ReseauSepaq

YouTube : https://www.youtube.com/user/ReseauSepaq

Pinterest : https://www.pinterest.ca/reseausepaq/

Réseaux sociaux propres à chaque site : https://www.sepaq.com/reseaux-sociaux/

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload