À propos de

La Simplificatrice

Qui suis-je?

 

Je m’appelle Michelle Laurin, mais on m'appelle La Simplificatrice parce que j'aime optimiser et simplifier les choses. Qu'il s'agisse de relier des concepts entre eux pour obtenir de nouveaux points de vue, de démêler des situations d'apparence complexe pour y trouver des solutions faciles à appliquer ou d'apprendre sur différents sujets afin synthétiser et de retransmettre le savoir de façon plus accessible. Et ce, dans le cadre de mes coachings comme de mes conférences.

Le début d'une grande aventure

 

J'ai reçu, en 2011, un diagnostic de fibromyalgie. J'avais 25 ans, à l'époque. On m'a annoncé que ma vie risquait de ne plus jamais être la même et qu'il était fort probable que je ne puisse plus travailler, faire du sport ou, même, retrouver une vie normale. On m'a donné des anti-douleurs, des relaxants musculaires, des somnifères et des antidépresseurs et on m'a souhaité bonne chance. Pour la fatigue chronique et le brouillard mental, il n'y avait rien à faire. J'ai demandé s'il y avait d'autres options. On m'a répondu que non.

 

La médication ne m'a pas aidée, mais m'a apporté plus que son lot d'effets secondaires. Bien que la vie, dans ces conditions, ne valait honnêtement pas trop la peine d'être vécue (j'avais mal partout et j'étais tout le temps fatiguée et déprimée), j'ai décidé de m'accrocher et de trouver un moyen d'améliorer mon état. J'ai donc commencé à m'intéresser sérieusement à l'alimentation saine, aux produits naturels, à l'hygiène de vie et à la gestion du stress. C'est ainsi que j'ai éventuellement essayé, en 2013, la naturopathie, qui m'a littéralement ramenée à la vie. Après quelques mois, je me sentais déjà mieux. Après six mois, j'étais à nouveau moi-même : pleine de vie, de joie et d'entrain.

En 2014, j'ai découvert le mouvement zéro déchet et le minimalisme après avoir lu Do Less, de Rachel Jonat, et Zéro déchet, de Bea Johnson. J'ai alors décidé de modifier mes habitudes de vie et de consommation pour qu'elles soient aussi bonnes pour la planète et pour mon portefeuille que pour moi. Tant et si bien que, de 2014 à 2018, j'en suis venue à dépenser environ 30 000 $ de moins par année. Et ce, en achetant presque tout bio, écolo et local. Il faut dire que j'étais, auparavant, traductrice agréée, rédactrice et réviseure en marketing et que, à force de travailler sur des textes publicitaires, j'avais fini par devenir une vraie acheteuse compulsive.

En 2015, j'ai décidé de réorienter ma carrière pour être plus en phase avec mes valeurs : la santé, l'authenticité, la connexion, le plaisir et l'actualisation de soi. Je me suis donc donné pour mission d'acquérir les connaissances, les ressources et les outils nécessaires pour aider, à mon tour, celles et ceux qui le souhaitent à vivre dans un esprit, un corps et un environnement plus sains. J'ai donc entrepris d'aller chercher une certification de coach en santé à l'École d'études supérieures de naturopathie du Québec, de conseillère en fleurs de Bach au Centre de formation en fleurs de Bach et de coach en programmation neurolinguistique (profils personnel et corporatif) au Centre québécois de PNL.

Un rêve devenu réalité

En attendant d'avoir tous mes diplômes en poche, j'ai lancé, à l'été 2018, La Simplificatrice, accompagnatrice en transition écoresponsable pour aider mes concitoyennes et concitoyens à économiser du temps et de l'argent tout en prenant davantage soin de l'environnement, d'eux et de l'économie locale. J'offre ainsi, depuis, des conférences dans les bibliothèques, les écoles et les entreprises en plus de services d'accompagnement en transition écoresponsable aux particuliers.

 

Après avoir complété mes certifications, en 2020, j'ai renommé mon entreprise, qui est devenue La Simplificatrice, coach en actualisation de soi afin de mettre de l'avant mes services de coaching englobant à la fois l'esprit, le corps et l'environnement.

 

Ma mission, en quelques mots, est d'accompagner mes clientes et clients pour les aider à atteindre l'équilibre dans les différentes sphères de leur vie en optimisant leurs pensées, leurs comportements et leur milieu de vie. Parce qu'un monde meilleur commence par des gens heureux. Et qu'il n'y a rien de plus beau et de plus inspirant que le bonheur!