Médias sociaux :    

Contact :

© 2018 La Simplificatrice.

Articles

de blogue

09/05/2018

lespagesvertes.ca est un répertoire des entreprises écoresponsables du Québec. Il permet de trouver des produits et des services verts partout dans la province. Peu importe où on habite, on peut s’informer sur ce qui se fait de plus vert près de chez nous. Ou proposer aux établissements écologiques qui ne sont pas encore inscrits de le faire pour augmenter leur visibilité et, on l’espère, leur pérennité.

04/03/2018

Tous les produits DRUIDE sont exempts de préservatifs chimiques, de produits pétroliers, de parfums synthétiques, de produits éthoxylés, de glycol, de colorants synthétiques, d’OGM, d’estrogènes ajoutés et de sulfates. Ils ne sont pas testés sur les animaux et leurs ingrédients ont été obtenus grâce à l’agriculture durable et au commerce équitable. Cela en dit beaucoup, je crois, sur le respect que l’entreprise porte à la planète et à ses habitan...

16/02/2018

Manger bio sans se ruiner, c’est possible? Produire moins de déchets en faisant son épicerie, c’est réaliste? Peut-on vraiment contribuer à réduire le gaspillage alimentaire? À toutes ces questions, je réponds « Oui! » Et oui, ça peut être un brin compliqué, au début, mais quand on y va une étape à la fois et qu’on connaît les bonnes ressources, ça devient somme toute assez facile.

24/01/2018

Je vous présente ici un cours d'autodéfense réservé aux femmes. On y découvre des stratégies et des techniques visant à nous sortir, rapidement, d’une situation problématique (quelqu’un qui nous agrippe par le bras ou les cheveux, qui nous accote au mur, qui tente de nous plaquer au sol, etc.). Le cours ne dure qu'une journée, mais on y apprend beaucoup.

11/01/2018

Depuis sa fondation il y a deux ans et demi, NousRire a permis d’éviter l’utilisation de 550 000 emballages, a fourni 275 000 kilos de nourriture biologique à ses membres et a soutenu plus de 100 producteurs écoresponsables d’ici et d’ailleurs. Le groupe n’a ainsi pas perdu de vue sa mission première : rendre accessibles des aliments biologiques d’excellente qualité à la population tout en permettant de faire des économies et en ayant un impact p...

29/12/2017

Quand j’étais aux études, j’avais un appareil elliptique, un simulateur d’escaliers et un vélo stationnaire dans ma chambre. Inutile de dire que j’avais un peu de difficulté à me rendre de ma porte à mon lit! Après avoir emménagé dans un petit appartement de trois pièces, en arrivant à Montréal, j’ai fini par les vendre. C’était trop encombrant.

À Verdun, j’avais la chance d’avoir un centre Énergie Cardio à deux minutes de marche de chez moi. J’ai...

20/12/2017

On me demande souvent ce que je fais, pour Noël, en matière de cadeaux. La vérité, c’est qu’il y a plusieurs années que j’ai abandonné le rituel de la chasse aux présents. Après avoir passé de nombreuses années à m’endetter à acheter ceci et cela pour mon chum, ma famille, la famille de mon chum et mes amis, et à ne jamais être tout à fait satisfaite de leur réaction ou de ce que je recevais en échange, j’ai fini par me lasser.

Comment prévenir la...

13/12/2017

Je faisais, auparavant, partie de ces gens qui maudissent l’hiver dès octobre et dépriment jusqu’en mai. Un jour que je pestais, une fois de plus, contre la saison froide sur les médias sociaux (un passe-temps national pour bien des Québécois), quelqu’un m’a répondu que me plaindre ne changerait pas la situation. Et que c’était simplement désagréable. J’ai dû lui donner raison. Qu'à cela ne tienne : si je ne pouvais empêcher la neige de tomber, p...

06/12/2017

J’avais l’impression que les bibliothèques n’avaient plus trop la cote à l’ère d’Internet, des liseuses et des commandes en ligne. Pourtant, maintenant que l’économie du partage, la simplicité volontaire et le minimalisme sont au goût du jour, elles sont des alliées précieuses pour qui veut s’instruire sans dépenser tout en limitant son impact environnemental et en gardant son chez-soi désencombré.

27/11/2017

Ma quête de bien-être a débuté en 2009 après que j’aie gagné, dans un concours, une journée au Scandinave Spa Mont-Tremblant. Le concept me semblait assez farfelu, mais c’était gratuit, alors j’ai tenté l’expérience. Si je trouvais absurde de mourir de chaleur dans un sauna pour ensuite me plonger dans un bassin d’eau froide et regarder le temps passer dans une salle silencieuse, j’ai dû admettre, après quelques cycles de cet étrange rituel, que...

Please reload